Comment bien débuter une collection de photographie.

L’attrait de la photographie


L’achat d’une première photographie d’art est toujours lié au plaisir, à l’émotion ressentie à la vue d’une image, d’un beau tirage, c'est un moment fort de plaisir, de passion. C’est d'ailleurs souvent comme cela que l’on débute une collection. Plaisir et passion doivent être les moteurs d’achat principaux, surtout pour une première œuvre.

Si l’on veut acheter une photographie dans l’objectif de débuter une collection, il y a des connaissances à acquérir et des précautions à prendre afin d’éviter d’être déçu, de gâcher son plaisir, de regretter son achat, ou même de perdre de l’argent. Tout cela permettra de mieux comprendre, appréhender, et apprécier le 8ème art.


Le présent article concerne principalement le domaine de la collection, mais la plupart des conseils donnés sont aussi valables pour un achat isolé.



Les points à vérifier avant d’acquérir une photographie


La photographie est un media d’expression artistique qui a ceci de particulier qu’il ne s’évalue pas de la même manière que pour les autres arts plastiques, basés généralement sur des œuvres uniques. Sa reconnaissance en tant qu’art étant relativement récente, on dispose de nombreuses données pour s’y retrouver et la photographie d'art est bien référencée. Le nombre d’évènements autour de la photographie, avec de plus en en plus d’expositions. Elle présente également l’avantage d’être en général moins onéreuse que la peinture ou la sculpture, c'est pourquoi elle tente de nombreux collectionneurs. Malgré tout, comment s’y retrouver parmi l’immense diversité proposée ? Il y a quand même de nombreux points à prendre en compte quand on démarre une collection de photographies pour acheter des tirages correspondant réellement à ses attentes, pour éviter toute déception. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour vous permettre d’appréhender aussi bien que possible votre nouvelle collection.


Acquérir une connaissance de la photographie, une culture photographique.


En photographie, il faut savoir détecter les photos ayant un réel intérêt artistique. Cela veut dire savoir différencier un photographe sans style ou création réelle, qui ont tendance à trop s’inspirer d’autres photographes. Cela implique d’acquérir des bases de culture et d’histoire photographique et de connaitre les œuvres des grands photographes pour mieux identifier les travaux originaux présentant un réel intérêt.

Les livres photo sont un excellent moyen pour se familiariser avec ces artistes majeurs et acquérir un « regard ». Les expositions, nombreuses et variées sur tout le territoire sont également un excellent moyen d’améliorer sa culture photographique avec l’avantage d’exercer son œil sur de « vrais » tirages et de juger des supports et techniques d'impression, en plus de la photographie elle-même. Cette découverte de la photographie peut aussi se faire en visitant les galeries d’art exposant des photographies. Cette culture ainsi acquise permettra également de mieux repérer les talents nouveaux du 8 ème art.



Faire attention à la qualité et aux spécificités du tirage


Il est important de connaitre les différents types de supports photographiques. Cela commence par savoir différencier les types de papiers, qui peuvent être mats, satinés ou brillants. Leur qualité est importante, avec des papiers qui peuvent être haut de gamme, de marque reconnue comme Hahnemühle ou Canson entre autres. Le type de papier est important aussi, des termes comme "baryté" ou "fine-art" ne doivent plus avoir de secrets pour vous. Ce support papier peur également être contrecollé sur un support rigide, dibond ou autre.

La méthode d’impression et le « tireur » / l’imprimeur ont également beaucoup d’importance, et doivent être identifiés. Ce dernier doit travailler sur du matériel de qualité, étalonné avec des encres dont la durabilité est garantie. Bien souvent les photographes ont leur « tireur » attitré, qui connait leurs souhaits, styles, ou goûts en matière de couleurs ou de densité de noir et blanc…

Tous ces éléments ont une importance primordiale, car le choix du support est partie intégrante de la démarche artistique de l’artiste, avec un impact important sur l’aspect et la perception de la photographie. Une grande qualité d’impression est également garantie de conservation de l’œuvre dans le temps, les meilleurs tirages numériques ont actuellement une durée de vie garantie supérieure à celle des tirages argentiques, bien plus de cent ans dans de bonnes conditions de conservation.


Déterminer le prix d’une photographie


Sur le marché de la photographie d’art, le prix des tirages peut varier, allant de quelques centaines d’euros à plusieurs millions dans certains cas.

La cote de l’artiste (sa valeur sur le marché de l'art) est une donnée capitale, et il faut bien se renseigner à ce sujet.

Il ne faut pas perdre de vue la particularité de la photographie qui la différencie par exemple de la peinture : elle peut être reproduite, elle n’est pas unique. Ce point est important, puisque plus le tirage est limité, plus grande est la valeur, et inversement.

D’ailleurs il est important de savoir que seuls les 30 premiers tirages d’une photo, signés et numérotés, ont valeur d’œuvre d’art. Cette notion est importante notamment pour la défiscalisation pour les professionnels. Il est donc primordial quand on achète un tirage, de connaitre le nombre de tirages totaux (qui doit être indiqué au dos de la photographie) et d’avoir une garantie d’authenticité. (a)

Le format et la qualité du tirage, type de papier, encre, sérieux du laboratoire et du tireur, mais aussi un encadrement éventuel a également un impact sur la valeur du tirage.

Les tirages réalisés au moyen de procédés dits alternatifs, tels que l'héliogravure, que très peu de laboratoires savent réaliser doivent également être considérés, donnant une valeur particulière à la photographie ainsi réalisée.

La visite d’expositions et de galeries, et les discussions avec les spécialistes vous permettront d’acquérir une meilleure vision du marché de la photo et de limiter les risques d’erreur.


Définir une orientation à sa collection dès le départ.


Comme pour tous les arts plastiques, la diversité de l’offre est pléthorique et éclectique.

La photographie peut être notamment abstraite ou figurative, noir et blanc ou couleur, numérique ou argentique. Tout cela sans parler du thème ou de l’époque.

Quand on achète une ou des photographies dans l’objectif de les collectionner, il est bon de définir au départ une thématique qui peut concerner le style, la technique, la période ou encore le sujet. Le budget est également un élément à prendre en compte. Il faut savoir se fixer des limites, en se fixant un critère ou même en en combinant plusieurs. Cela évitera de faire des acquisitions qui seront regrettées ensuite et de s’égarer dans ses recherches.

Bien sûr il ne faut pas « s’enfermer dans un carcan trop fermé et rigide. Le but est simplement d’aider les recherches, de s’assurer de la cohérence et de l’harmonie d’une future collection, et que cela reste un plaisir.



Savoir exposer et conserver ses tirages photographiques


Le lieu où l’œuvre sera exposée est un critère important à prendre en compte. Vos photographies feront partie de votre intérieur, de votre vie, il doit pouvoir s’y intégrer. Le premier point à prendre en compte est la dimension. Il ne faut pas que le cliché soit « enfermé », il doit avoir un espace minimal autour de lui. Il faut également prendre en compte le recul disponible, on ne mettra pas un très grand format dans un couloir étroit par exemple. On peut également imaginer des dispositions en diptyque ou triptyque. La taille de la photo est un critère important et doit être référencée dans les documents accompagnant l’œuvre.

La conservation est également importante (b) , surtout on évitera d’exposer l’œuvre a une lumière forte directe, mais on privilégiera un éclairage adapté par LED, lumière dépourvue d’UV, avec une température de couleur neutre ou froide mettant mieux en valeur les couleurs de vos photographies. Dans tous les cas, il convient d'éviter les lumières avec des températures de couleur chaudes.

L’humidité est également un ennemi de la conservation de vos photos, à prendre impérativement en compte.


Privilégier les galeries d’art pour débuter


Un galeriste est toujours un passionné d’art qui possède l’expertise et la connaissance des artistes qu’il représente. Il saura vous donner toutes les informations nécessaires sur les tirages et leur auteur et vous guider, des informations techniques mais aussi le contexte, les circonstances de prise de vue ou encore la démarche du photographe, voire des anecdotes toujours passionnantes. Dans une galerie vous aurez également l’assurance de faire une acquisition garantie avec l’ensemble des documents prouvant l’authenticité et la valeur de l’œuvre : facture, certificats d’authenticité, signatures… La garantie de commencer votre collection avec passion et sécurité.


A la galerie ART2REVE, plusieurs photographes sont représentés, avec des styles et des approches très différentes que nous aurons plaisir à partager avec vous.






Notes:


(a) Sur le site de galerie, vous trouverez toutes les informations concernant la défiscalisation, et les critères du code des impôts pour qu’une photographie soit considérée comme une œuvre d’art.

En savoir plus sur la défiscalisation pour les professionnels



(b) Concernant la conservation de la photographie, Memoriav – Association pour la sauvegarde de la mémoire audiovisuelle suisse à Berne et le musée suisse de l’appareil photographique, à Vevey mettent à disposition un document exhaustif sur les règles à suivre, disponible sur le lien suivant :

Télécharger le document





0 vue0 commentaire